east coast ipa west coast ipa

Quelles différences entre une West Coast IPA et une East Coast IPA ?

27 Sep 2020

Si tu te poses cette question, c’est que tu es sans doute un bon fan d’IPA et que l’amertume ne te fait pas peur. Par contre si les India Pale Ale ne te disent rien, on te conseille de lire cet article sur les IPA avant de t’aventurer sur ce sujet.

L’IPA est un des styles de bières les plus en vogue dans le milieu de la craft beer et qui se standardise progressivement dans les bars & grandes surfaces. Même si les IPA ne sont pas nées aux Etat-Unis, les américains restent les big boss dans ce style. Tu te doutes alors que si on te parle de côte est et côte ouest, on ne te parle pas d’une rivalité Strasbourg vs Le Havre mais bien des deux extrémités du pays de l’Oncle Sam.

West Coast vs East Coast IPA c’est un peu comme les deux conférences en NBA ou encore Biggie Smalls vs Tupac, c’est deux salles, deux ambiances. Bien que les IPA sont des bières avec une base Pale Ale plus corsée et un important ajout de houblons, deux sous-styles se distinguent clairement. La différence majeure se fait par l’usage de ces fameux houblons, et on te l’explique maintenant.

Qu’est-ce qu’une West Coast IPA ?

Honneur à l’ouest. Les West Coast IPA qui sont géographiquement plus proches des grandes fermes houblonnières américaines, se caractérisent par une forte amertume; un goût assez vif avec une fin sèche en bouche. Ce sont les IPA les plus courantes et qui ont fait le succès de ce style. Malgré le fait que l’amertume ait une connotation négative dans notre vocabulaire, ce goût si particulier permet d’identifier ce style facilement, même à l’aveugle. À partir du moment où tu bois une bière amère, tu dis “c’est une IPA”. Et pour être plus précis, tu pourrais dire c’est un “West Coast IPA” (mais tu risques de passer pour un hipster, sorry guys !). En bref, bière amère = West Coast IPA.

Parmi les IPA de type West Coast il y a tout de même deux tendances. Les brasseries qui veulent s’amuser à faire les bières les plus amères possible et celles qui utilisent l’amertume pour le côté amérisant de façon modérée tout en favorisant les notes houblonnées.

Revenons sur la première tendance, les West Coast IPA à très forte amertume. Elles te tapisseront le palais de houblons. Elles vont masquer le goût malté de la bière que tu peux ressentir dans une Pale Ale par exemple. Si tu es fan de ce goût intense alors tu en seras ravi(e). Ce style est le plus courant, car beaucoup de brasseurs surfent, à raison, sur la vague “IPA est le nouvel or noir” ce qui permet d’attirer un large public. Toutefois il y a quelques dérives dans cette course à l’amertume. Certaines bières revendiquent un IBU (indice international de l’amertume) à plus de 120 alors que le palais humain ne permet pas de ressentir plus de 120 IBU.

Les West Coast IPA à amertume plus modérée sont également très intéressantes car elles sont plus complexes en bouche. Même s’il l’amertume prend le dessus sur la partie maltée, l’idée est d’avoir un équilibre entre ces deux saveurs. L’ajout de houblons plus modéré donnera de l’amertume mais aussi une saveur houblonnée qui va varier en fonction de la variété de houblons utilisée. Tu pourras alors ressentir de subtiles notes florales, pineuses et parfois épicées.

Si on peut faire un cliché une West Coast IPA c’est ça : du houblon du houblon & de l’amertume.

houblons ipa

Qu’est-ce qu’une East Coast IPA ?

Les IPA de l’Est sont plus proches du style originel anglais (sans doute un reliquat des colons britanniques) et mettent en avant l’ensemble des ingrédients de la bière, dont le malt. La différence la plus marquante avec celles de l’ouest est l’ajout de houblons pour ses caractéristiques aromatiques (fruitées, exotiques). Tu comprends donc lorsqu’on parle de West Coast IPA on associe le côté amérisant du houblon alors que pour une East Coast IPA c’est le côté aromatique qui la caractérise.

Les East Coast IPA sont des bières avec un profil malté présent, non masqué par l’amertume, et avec des notes aromatiques apportées par l’ajout de houblons à froid. Tu ressentiras tout de même une amertume légère qui apportera un beau finish. Ces bières complexes sont aussi plus faciles à boire quand tu ne connais pas la bière. L’amertume modérée combinée aux notes aromatiques permet d’avoir un breuvage moins agressif.

Les IPA côté est sont connues pour leur aspect aromatique et le travail du malt. Au Vermont, un style sous-jacent est né et a été servi les premières fois en 2015 : les NEIPA ou Hazy IPA. Dans la lignée des East Cost IPA elles font honneur à la dimension aromatique du houblon. Leur particularité qui permet également de les distinguer vient de leur aspect trouble (hazy = brumeux en anglais) apporté par un ajout de blé et d’avoine. Le corps de la bière étant plus épais permet d’apporter d’autant plus de douceur en bouche. Les crafts beer geek raffolent de ce style et le surnomme “petit jus de fruits” tellement leur aspect trouble et jaune exotique est impressionnant. Une East Coast n’est donc pas une NEIPA, mais une NEIPA fait partie de la tendance East Coast IPA. Elle leur doit même leur genèse.

Pour faire simple une East Coast c’est ça :

ipa east coast

Comment s’explique un tel écart gustatif entre deux styles d’IPA ?

On te parle d’ajout de houblons, du côté aromatique et du côté amérisant. Tu dois donc te demander comment le même produit permet d’apporter deux saveurs aussi différentes. Parlons un peu brassage, cela permettra d’y voir plus clair. 😉

Tout d’abord il existe plusieurs types de houblons : les amérisants, les aromatiques et les doubles (amérisants & aromatiques à la fois). Il est donc de mise de bien choisir ces houblons en fonction du goût qu’on souhaite donner à la bière. Dans les faits, un houblon amérisant peut tout de même donner de l’arôme (et vice et versa) en moindre quantité en fonction de la température où il est ajouté durant le brassage.

Tout se joue alors à la température d’ajout du houblon dans le moût. On te l’explique.

  • Pour donner de l’amertume :
    Si tu ajoutes du houblon pendant le brassage au cours de l’ébullition soit à 100 degrés sur une longue durée c’est le côté amer qui s’infuse dans la bière.
  • Pour donner de l’aromatique :
    Plusieurs techniques sont possibles.
    • L’ajout du houblon pendant le refroidissement de la bière (ou la phase dîtes “whirpool”) c’est-à-dire lorsque le moût de la bière est à 75 degrés ou moins pendant le brassage.
    • L’houblonnage à cru (ou dry hopping) qui consiste à ajouter le houblon pendant que la bière fermente et donc dit “à froid” soit à une température ambiante d’environ 22 degrés.

Il est donc à la volonté du brasseur de jouer entre l’amertume et l’aromatique pour obtenir le breuvage souhaité. Une belle tambouille qui est un art pour certaines brasseries (coucou Pophin, Aerofab, FrauGruber etc.)

Ne choisis pas ton camp il y a des merveilles parmi les deux côtés

Notre parti pris est qu’il n’y a pas un style meilleur que l’autre, tu trouveras des merveilles chez les West Coast IPA comme chez les East Coast IPA. Les East IPA peuvent être des bombes exotiques et propulser ton palais à la première gorgée. Les West Coast IPA peuvent être subtiles et apporter amertume et saveurs houblonnées qui sauront conquérir n’importe quelles papilles.

En France, ce sont les West Coast IPA qui sont les plus appréciées et courantes, car IPA signifie amertume dans les moeurs. Alors qu’aux États-Unis, les East Coast sont plus appréciées, car elles sont moins agressives en bouche.

Une chose est sûre, si tu souhaites faire découvrir la bière à un ou une amie, il est plus simple de commencer par les East Coast IPA qui seront plus équilibrées pour des palais moins habitués à la vivacité de l’amertume.

West Coast & East Coast IPA deux styles transverses au Session, Double et Triple IPA

Pour finir sur ce sujet, on va aller un peu loin. Tu vas te dire ils ont vrillés chez MPH, mais en réfléchissant à cet article, on s’est rendu compte d’une chose. Les styles West Coast & East Cost IPA ne sont pas sur la même lignée que les Double IPA, ou encore Triple IPA et Session IPA.

Une West Coast IPA peut très bien être une DIPA comme une TIPA. Une East Coast aussi. La spécificité session, double, triple ou micro IPA, reflète principalement le degré d’alcool et l’amertume chiffrée en IBU. Alors que la dimension West Coast ou East Coast t’indiquera plutôt les notes amères ou aromatiques ressenties à la dégustation.

On peut le résumer par ce tableau qui permettra d’appréhender au mieux la bière que tu goûtes :

IPADouble IPATriple IPA
West Coast IPA5-7% & amère7-10% & amère10% + & amère
East Coast IPA5-7% & aromatique7-10% & aromatique10% + & aromatique

J’espère que cet article t’aura plus et que les IPA n’auront plus de secret pour toi. Si tu as encore des questions sur ce style, nous avons une panoplie d’autres articles sur cette thématique que nous adorons. Tu peux également nous suivre sur Facebook et Instagram.

Hello, tu aimes la bière ?

Alors bienvenue sur Mon Petit Houblon !

Que tu n’aies jamais bu de bières ou que tu ne jures que par ça, tu es au bon endroit pour en découvrir un peu plus, en tout cas on espère ! Dans ce média on essaie de présenter l’univers bière artisanale sous toutes ses formes, bulles & couleurs. On ne peut pas te faire goûter le contenu mais le cœur y est.

Hoppy lecture ! 😉

Boire nos nouveaux articles

Suis-nous sur Untappd

untapdd

  Dam27

untapdd

  Dr.Fougueux

untapdd

  Charloh

untapdd

  Bouli

Un autre article pour la route ?